J’achète ma moto à l’étranger : que faut-il savoir ?

J’achète ma moto à l’étranger : que faut-il savoir ?

L’achat d’une moto à l’étranger peut sembler plus avantageux : prix, modèles et marques difficilement trouvables en France… Mais il est important de bien se renseigner avant d’acheter, car il existe des procédures spécifiques pour obtenir une immatriculation. Suivez le guide.

Achat d’une moto à l’étranger : se renseigner auprès de l’assurance

L’assurance prendra-t-elle bien en charge votre nouvelle monture acquise à l’étranger ? Avant de vous offrir la moto de vos rêves et de commencer les démarches, n’hésitez pas à contacter votre assurance. C’est important, surtout pour la période où la moto ne sera pas encore immatriculée.

Si vous achetez une moto dans l’Espace Economique Européen (EEE)

L’immatriculation doit être effectuée au plus tard un mois après l’achat. Il vous faut fournir plusieurs sortes de justificatifs : administratifs et fiscaux. Vous devez aussi vous procurer un certificat de conformité européen auprès du constructeur ou de son représentant en France. Ce document atteste que la moto répond bien aux normes de circulation françaises.

Si vous achetez une moto en dehors de l’Europe

La moto que vous convoitez se trouve aux Etats-Unis ou encore au Japon ? Pour la faire immatriculer, il vous faudra aussi fournir plusieurs justificatifs administratifs et fiscaux, comme pour une moto européenne. Mais les motos achetées hors Europe répondent généralement aux normes de leur pays d’origine : il faudra très probablement passer par la case homologation et par une réception à titre isolé auprès de la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement). Notre conseil : faire appel à un professionnel de l’import et de l’homologation pour faciliter vos démarches.

En savoir plus sur le site gouvernemental de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés

(c) Fotolia

< Article précédent :
> Article suivant :