LE BRIDAGE MOTO, C’EST FINI

LE BRIDAGE MOTO, C’EST FINI

C’est officiel : depuis le 14 avril 2016, toutes les motos dépassant la puissance de 100 ch pourront être débridées par un professionnel, dans la mesure où elles sont bien dotées d’un système de freinage ABS. Toutes celles produites depuis le 1er janvier 2016 sont livrées quant à elles sans bridage. Nous faisons le point.

Le bridage, une exception française

La France constituait jusque-là une exception en étant le seul pays européen à avoir imposé en 1985 un bridage des motos. Ces dernières ne pouvaient pas dépasser la puissance 73,6 kW, soit environ 100 chevaux avec une tolérance d’environ 6%. Aujourd’hui, cette limitation de puissance a été abrogée pour toutes les motos répondant aux normes antipollution Euro4, soit celles commercialisées depuis le 1er janvier 2016. Une question épineuse restait néanmoins en suspens : qu’en était-il pour les autres motos et notamment les modèles d’occasion ? La réponse est aujourd’hui claire : si votre moto dépasse les 100 ch en configuration d’origine, mais qu’elle est équipée d’un système de freinage anti-bloquage de roues (ABS), vous avez le droit de la faire remettre à son état de sortie d’usine.

Comment faire ?

Dans les faits, voici la procédure à suivre :

  1. Rapprochez-vous d’un concessionnaire agréé ou d’un agent de la marque de votre moto qui vérifiera si elle correspond bien aux critères imposés.
  2. Il vous remettra ensuite un certificat de conformité qui autorisera le débridage, à faire réaliser par un professionnel et à vos frais.
  3. Vous avez ensuite 1 mois pour faire établir une nouvelle carte grise en suivant les étapes habituelles.
  4. Une fois votre nouveau certificat d’immatriculation obtenu, vous pouvez vous rapprocher de votre assureur pour connaître les éventuelles informations à communiquer

Gardez en tête que le concessionnaire ne pourra pas débrider votre moto du jour au lendemain : en effet, les systèmes de bridage varient sensiblement d’une marque à l’autre. Ils nécessitent en outre des modifications plus ou moins lourdes, donc plus ou moins coûteuses. Suivez ce lien pour connaître les motos concernées par le débridage.

© Fotolia

Chez AMV, on confirme qu'il n'y aura aucune augmentation des tarifs d'assurance sur les modèles concernés et qu'il ne sera pas nécessaire de rapporter l'information en cas de débridage, sauf si celui-ci devait entraîner un nouveau numéro d'immatriculation.
< Article précédent :
> Article suivant :