Comment se calcule ma prime d’assurance ?

Comment se calcule ma prime d’assurance ?

Le calcul du montant d’une prime d’assurance auto et moto apparaît obscur à de nombreux assurés. Petit guide pour vous aider à y voir un peu plus clair parmi les nombreux critères qui servent à déterminer le montant de la cotisation.

Prime d’assurance : c’est quoi ?

Le montant d’une prime d’assurance se compose de plusieurs éléments : sont ainsi intégrées les taxes auxquelles est soumise la compagnie d’assurance, les frais généraux de gestion, la marge de l’assureur et enfin, la prime pure. Cette dernière diffère d’un conducteur à un autre et intègre les éléments suivants : le profil du conducteur, les caractéristiques du véhicule, ainsi que le lieu de garage de ce dernier.

Le profil du conducteur

Pour déterminer le montant d’une cotisation, un assureur a besoin de déterminer le profil de son client. Pour cela, l’assureur va avoir besoin de récupérer certaines informations, notamment l’âge, le sexe, mais aussi la profession. Pour mieux personnaliser votre profil, l’assureur tiendra compte du bonus-malus, permettant de déterminer un coefficient qui, selon votre cas, fera monter ou descendre le montant de la cotisation.

La date à laquelle le souscripteur a obtenu son permis de conduire est une donnée élémentaire pour les assureurs : cela permet en effet de déterminer si le contrat concerne un jeune conducteur ou un conducteur plus expérimenté.

Prime d’assurance : les données du véhicule et le lieu de garage

Le modèle du véhicule, sa puissance, le nombre de kilomètres au compteur et la date de sa mise en circulation sont autant de critères qui entrent aussi en compte dans le calcul de la prime d’assurance.

Outre ces différents renseignements, un assureur va s’intéresser au lieu de garage du véhicule apparaissant au contrat d’assurance. Une prime d’assurance sera plus onéreuse si le véhicule est garé dans un parking non fermé ou dans la rue. Un garage privé ou un parking fermé représentent en effet une garantie supplémentaire pour l’assureur : le véhicule étant moins exposé au risque de dégradation et de vol.

< Article précédent :
> Article suivant :