Bien dépasser un deux-roues sans le mettre en danger

Bien dépasser un deux-roues sans le mettre en danger

Pour un automobiliste, il peut parfois être agaçant de ne pas pouvoir doubler un cycliste ou un scooter de 50 cm3. Cet agacement donne parfois lieu à des comportements dangereux : AMV vous rappelle les règles pour dépasser un deux-roues en toute sécurité.

Dépasser un deux-roues : le cas de la ligne blanche

Il convient ici de différencier les deux-roues motorisés, de ceux non motorisés. Depuis un décret du 4 juillet 2015, un automobiliste est autorisé à franchir une ligne continue pour dépasser un vélo. Attention toutefois à ne pas abuser de cette nouvelle possibilité, certaines règles doivent être observées pour ne pas mettre le cycliste en danger. Vous devez prévoir un délai de dépassement assez long, pour ne pas devoir au dernier moment vous rabattre devant ce cycliste ou le contraindre à se rabattre contre la chaussée.

Bien que cela soit assez courant, le franchissement d’une ligne continue pour dépasser un deux-roues motorisé n’est pas autorisé par le Code de la route et vous expose à une contravention et à un retrait de points sur votre permis de conduire.

Doubler en toute sécurité

Il n’y a aucune ligne continue et un deux-roues motorisés vous précède ? Ces deux conditions ne sont pas suffisantes pour assurer un dépassement en toute sécurité. La première règle est de prévoir un temps de dépassement suffisant, pour ne pas avoir à vous rabattre juste devant la roue avant du scooter ou de la moto. N’oubliez pas également qu’un dépassement ne justifie en rien un excès de vitesse : le temps de dépassement doit être anticipé avec la vitesse maximale autorisée.

Autre point qui peut paraître évident mais qu’il est bon de rappeler : prévoyez une distance latérale correcte, au moins 1m50, lorsque vous doublez un deux-roues. Celui-ci est en effet en règle générale vulnérable aux appels d’air, pensez donc également à adapter votre vitesse lors du dépassement.

< Article précédent :
> Article suivant :