Essence et diesel : mythes et réalité

Essence et diesel : mythes et réalité

Grand débat entre les automobilistes : est-il plus avantageux de rouler avec un véhicule à la motorisation diesel ou bien essence ?

Essence et diesel : achat du véhicule et entretien

Les véhicules proposant une motorisation essence sont souvent plébiscités pour leurs coûts d’achat et d’entretien moindres que la motorisation diesel. Il est en effet avéré qu’un véhicule roulant à l’essence reste moins cher, et ce aussi bien lors d’un achat neuf que d’un achat d’occasion. Côté entretien, les pièces de rechange d’une motorisation essence sont moins onéreuses que celles d’un diesel.

La tendance s’inverse toutefois si on regarde les prix à la pompe : le litre de gasoil reste moins cher que celui du sans-plomb. Un point partout, vous n’êtes pas plus avancé ? Il manque une donnée primordiale : vos habitudes de déplacement.

De manière générale, on recommande les motorisations diesel pour des longs parcours. Si cela est vrai, il faut aussi prendre en considération la consommation des deux types de motorisation : le diesel consomme environ 15 % de moins qu’une motorisation essence. Rapporté à la différence lors du prix d’achat, on considère qu’un diesel devient rentable à partir de 20 000 km parcourus par an.

Autre point avantageux pour le diesel : lors de la revente ils sont mieux cotés, notamment grâce à la robustesse de leur moteur.

Et l’environnement dans tout ça ?

Question épineuse qui intervient de plus en plus dans le choix des consommateurs, la question de l’environnement est la plus sujette à débat.

Les automobiles émettent trois grandes familles de polluants :

  • Les gaz carboniques (CO2)
  • Les oxydes d’azote
  • Les particules fines

Malmenées sur la question de l’environnement et de la protection de la santé car responsables d’une grande partie des émissions de particules fines, les motorisations diesel ont mauvaise presse malgré les filtres à particules fines. Ce sont en effet les véhicules les plus anciens roulant au diesel qui ont le plus d’impact sur la qualité de l’air que nous respirons.

Côté essence, le point noir demeure le rejet de CO2, supérieur de 20 % par rapport aux motorisations diesel.

L’avenir sera-t-il diesel ou essence ?

L’achat d’un véhicule neuf doit bien entendu prendre en compte les évolutions actuelles et futures, notamment du point de vue des incitations fiscales mises en place. De ce point de vue, l’avantage financier qu’offrait  à la pompe le diesel semble compromise comme le montre plusieurs annonces des pouvoirs publics. Rien n’assure donc que le diesel reste plus intéressant à long terme, une possibilité à prendre en considération surtout si vous ne prévoyez pas la revente de votre véhicule dans les prochaines années.

< Article précédent :
> Article suivant :