Jeunes conducteurs, quelle moto choisir ?

Jeunes conducteurs, quelle moto choisir ?

Avant de succomber au coup de cœur, il y a des choses à savoir avant de choisir sa première moto. C’est d’abord votre permis qui vous permettra de déterminer le type de moto vers lequel vous pouvez vous orienter. Ensuite seulement, vous pouvez écouter votre cœur !

Permis et puissance

La puissance d’une moto est le premier critère à regarder, car certains permis ne donnent accès qu’à certains types de motos dont la puissance est limitée. Avec le permis AL-A1, le conducteur doit s’orienter vers des motos de cylindrée n’excédant pas 125 cm3 (puissance ≤ à 15 cv, soit 11 kw).
S’il est titulaire d’un permis A2, il ne pourra conduire que des motos dont la puissance est limitée à 47,5 cv (35 kw), et le rapport puissance/poids est inférieur à 0,2 kW/kg, de plus, la puissance d’origine ne doit pas excéder 95 cv (70 kw).

Sur quels autres critères choisir ?

Votre âge, votre morphologie, votre tempérament, ville ou campagne… sont autant de critères qui peuvent entrer en compte dans le choix d’une première moto. Routière, basique, custom, trail, monocylindre… Après, tout est une question de goût !

A éviter pour débuter

Les sportives, quel que soit le nombre de cylindres, ne sont pas recommandées. Leur puissance et leur architecture ne sont pas adaptées à la jeune conduite. Il vaut mieux attendre d’avoir un peu d’expérience de conduite pour passer à une sportive. De même que les roadsters, non carénées, qui n’offrent pas de protection suffisante pour les jeunes conducteurs.

Après avoir attentivement examiné tous les critères, si un type de moto correspond à votre profil et à votre permis, mais que vous hésitez encore, demandez conseil à un concessionnaire.
Il est également conseillé de faire des devis d’assurance en amont pour se donner une idée du budget à prévoir.

En savoir plus sur Les différents permis de conduire moto.

© Fotolia

< Article précédent :
> Article suivant :