Objectif : Bol d’Or Classic / Episode 5

Objectif : Bol d’Or Classic / Episode 5

À suivre comme une web-série : l’aventure de l’équipage Moto Revue Classic/AMV qui va prendre le départ du prochain Bol d’Or Classic, du 15 au 17 septembre prochain sur le circuit du Castellet. Le « BOC » est un rendez-vous qui gagne à chaque édition en qualité, et voit les participants changer drastiquement. Rétrospective !

Le Bol d’Or Classic a beaucoup évolué depuis son lancement en 2003, parce que le monde de la moto ancienne n’est plus le même aujourd’hui qu’il y a 14 ans. On pourrait croire le passé figé, il varie pourtant selon notre façon de le faire revivre. Au début des années 2000, les motos des sixties et seventies formaient le paysage « classic », elles sont maintenant bousculées par les modèles des 80’s. Un bref survol de différentes éditions du Bol d’Or Classic permet d’en rendre compte.

2003

Cette première édition était programmée au beau milieu du mois de juillet. L’affiche du Bol d’Or Classic ne laissait aucun doute, très inspirée des années 50. Le BOC ne se courait pas, comme aujourd’hui, le même week-end que le Bol d’Or. Le circuit de Magny-Cours se donnait aux motos d’avant 1983. Au départ, on trouvait des BMW 90 S, des Triumph Trident, des Ducati à couple conique, des Moto Guzzi et bien sûr des Japonaises. Les motos européennes tenaient quand-même la moitié du plateau. Et le podium paraît, quatorze années plus tard, irréel : victoire de la Moto Guzzi du team Moto Bel’ (pilotée par Christophe Charles Artigues et Daniel Moquet), devant la Ducati 900 SS de Marc Resenterra-Cochet et Philippe Baton et la Kawasaki 900 Z1 d’Alain Genoud et Gilles Hampe.

2004

Le second BOC se singularise par la seule victoire à ce jour d’une moto deux-temps, la Yamaha TZ 750 du duo Jean-Claude Chemarin / Jean-Paul Boinet. Une moto de GP au départ du BOC ? Oui, parce qu’une TZ 750 avait fait grosse impression en 1978 en occupant plusieurs heures la tête du Bol d’Or. Or sont admises au BOC les motos ayant auparavant couru au Bol d’Or.

2005

Autre histoire pittoresque et héroïque, celle de la Norton Commando de 1970 à cadre Seeley du team Yellow Peril. Lors des deux manches que compte le BOC, la Norton a joué la victoire jusqu’au bout, ne devant la céder lors du premier round que sur casse mécanique. Elle a tout de même remporté l’autre, mais au cumul des deux sessions, la Kawasaki de Gilles Hampe et Alain Genoud l’a emporté. Une Norton de 1970 face à des motos japonaises, voilà qui serait aujourd’hui inconcevable. Ne serait-ce que parce qu’il n’y a plus de Norton au départ…

2007

Première et dernière victoire d’une moto anglaise, avec la Triumph Trident Rob North du team Peppo Racing. Un team italien qui gagne cette course française sur une moto anglaise, ça ne manque pas d’exotisme. Roberto German et Sandro Baumann ont réussi l’exploit de figurer devant des motos plus puissantes, en partant du fond de grille malgré d’excellentes qualifications, pénalisés par l’absence de démarreur électrique de leur machine. Trop forts ! La Moto Guzzi Moto Bel’ continuait de figurer aux avant-postes, troisième de cette édition.

À l’aube des années 2010, on ne voit plus que des motos japonaises en haut de la feuille des résultats. Les budgets consacrés au Bol d’Or Classic sont devenus de plus en plus conséquents, les moteurs des Japonaises ont gonflé, se sont équipés de pièces de refabrication plus légères… Les motos anglaises n’ont pu suivre, la Moto Guzzi de Moto Bel’ poursuivant ses efforts jusqu’à ce que son team manager, Jacques Ifrah, s’accorde une pause. Autre paramètre qui a repoussé les motos des années 70, l’apparition de la catégorie « Post Classic » en 2012, ouverte aux motos de 1991 maximum. Les Suzuki GSX-R, Honda RC 30, Kawasaki ZXR 750 et autres Yamaha OW01 ont fait passer les vieilles anglaises, italiennes et allemandes pour des tromblons hors d’âge. Même dans le passé, les temps ont changé. Il ne serait pas hasardeux de parier que d’ici trois ou quatre ans, les Kawasaki Z 1000 ou Suzuki GSX 1100 rejoignent les motos européennes dans le placard des ancêtres.

< Article précédent :
> Article suivant :