OBJECTIF : BOL D’OR CLASSIC / EPISODE 8

OBJECTIF : BOL D’OR CLASSIC / EPISODE 8

À suivre comme une web-série : l’aventure de l’équipage Moto Revue Classic/AMV qui va prendre le départ du prochain Bol d’Or Classic, du 15 au 17 septembre prochain sur le circuit du Castellet. Récit à la première personne par Zef Enault, rédacteur en chef du site Fast&Lucky et pilote du team :

« On y est ! Les premières séances d’essais libres ont eu lieu hier et se sont terminées, à 18h30, par une séance de qualification. Les premiers tours ont été laborieux, parce que reprendre le guidon d’une moto de 1982, aussi bien préparée soit-elle, après une année passée au guidon de motos contemporaines suppose une révision de toutes les habitudes. L’embrayage est ferme, la poignée de gaz raide avec la nouvelle rampe de carbus CR de 35 mm de diamètre, les jambes sont très repliées car les repose-pieds sont placés hauts pour préserver la garde au sol, la moto est lourde et les montées en régime lente. On la croit mal réglée, elle n’a pourtant pas changée en partie-cycle par rapport à l’année dernière, le problème vient de nous. Les 35 minutes partagées entre Christophe Gaime (rédacteur en chef de Moto Revue Classic) et moi des premiers essais libres nous renvoient à nos doutes. Le deuxième essai laisse espérer un début d’accoutumance. Mais les autres, devant, qui ont roulé aux essais pré-Bol et se sont entraînés par ailleurs, ne nous attendent pas. Surtout, le plateau a considérablement changé par rapport à l’année dernière, nous ne sommes plus qu’une quinzaine en Classic (motos d’avant 1983), sur soixante engagés ! Les ZXR 750, RC 30 et autres GSX-R pullulent. Les chronos tombent comme des pêches mûres. Jantes de 17 pouces avec pneus modernes, grosses fourches, gros freins, moteur à refroidissement liquide, il y a un monde entre une moto de 1983 et une moto de 1988. Ces cinq années ont bouleversé le paysage moto dans les années 80. Le Bol d’Or Classic s’en ressent.

Trêves d’excuses, on en arrive à la première séance de qualification. Je fais finalement le seizième temps au général et cinquième des Classic, en 2’21’’1, mais Christophe roule moins vite qu’en essais libres et finis à la quarantième place du général de sa séance, en 2’34’’2.

Y a du boulot ! Seconde séance qualif’ aujourd’hui, vendredi, à 11h40. On vous tient au courant. »

< Article précédent :
> Article suivant :